Radiothérapie - Tivoli Oncologie
478
page-template-default,page,page-id-478,bridge-core-2.5,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,qode-page-loading-effect-enabled,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,transparent_content,qode-theme-ver-23.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Radiothérapie

La radiothérapie est une technique thérapeutique utilisant des rayons X de haute énergie (photons ou électrons), destinée à détruire les cellules cancéreuses tout en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants.
La radiothérapie est utilisée seule ou en association avec de la chimiothérapie selon les protocoles de soins.
En effet, la radiothérapie a une action purement locale : elle agit uniquement sur la zone traitée, alors que la chimiothérapie a eu action générale ; ces deux traitements peuvent être complémentaires.
La radiothérapie nécessite l’utilisation d’un appareil appelé accélérateur linéaire de particules : celui-ci émet des rayonnements qui pénètrent à travers la peau dans le volume tumoral à irradier.
Complètement indolore pendant la séance et généralement bien supportée, la radiothérapie est réalisée la plupart du temps en ambulatoire, c’est-à-dire que le traitement ne nécessite pas d’hospitalisation.

Le protocole de traitement se définit comme le rapport entre la dose totale à délivrer et la répartition dans le temps, c’est-à-dire le nombre de séances.
Classiquement les séances de radiothérapie se font tous les jours de la semaine sauf le week-end et les jours fériés, mais, pour certaines techniques particulières, le fractionnement et l’étalement peuvent varier.
Le protocole de traitement est adapté à l’organe à traiter, à l’histologie ainsi qu’aux traitements concomitants à type de chimiothérapie s’il y a lieu.
Il est établi pour agir sur les cellules tumorales et permettre la régénération des cellules saines potentiellement irradiées.

➔ La première consultation :

Elle permet à l’oncologue/radiothérapeute de vous rencontrer et de prendre connaissance de votre dossier.
Il vous expliquera la nature des soins ainsi que les bénéfices, risques et effets secondaires attendus.
Il répondra à toutes les questions que vous poserez.
Cette stratégie thérapeutique est validée lors des RCP.
Au décours de cette consultation, il vous sera fixé un rendez-vous pour le dispositif d’annonce et le scanner de centrage : rendez-vous en général consécutifs qui permettent de réaliser les préparatifs pour la radiothérapie.

 

➔ Le dispositif d’Annonce :

c’est un temps d’accompagnement et d’écoute avec un manipulateur de radiothérapie.
Il permet de répondre aux questions que vous pouvez vous poser suite à la visite chez le radiothérapeute, de vous expliquer les différentes étapes de votre traitement et de reprendre avec vous les conseils à suivre pendant la radiothérapie.
Le manipulateur pourra également vous orienter, si vous le souhaitez, vers les soins de support présents dans la clinique, établira avec vous le planning de toutes les séances de traitement et vous délivrera la prise en charge de transport.
Vous serez ensuite pris en charge par le manipulateur du scanner.

➔ Le scanner de centrage :

Il permet de déterminer votre position et votre maintien pendant toute la durée du traitement et de réaliser une série d’images.
Sur ces images, le radiothérapeute va repérer les zones à traiter mais aussi les zones à protéger afin de délivrer une radiothérapie optimale. Pour ce scanner, il vous sera demandé d’apporter tous examens radiologiques en rapport avec votre maladie et que vous avez en votre possession (Scanner, IRM, Petscan…).
Certains scanners de centrage nécessitent l’injection de produit de contraste : il vous sera prescrit en amont.
Il sera effectué en fin de procédure un marquage cutané : tatouage permanent et indélébile de la taille de la pointe d’un stylo, qui permettra de vous repositionner de façon précise lors de chaque séance de traitement (possibilité d’encre transparente pour les tatouages se situant sur les parties visibles du corps).
Enfin des photos sont prises à la fin de l’examen pour s’assurer de la reproductibilité de la position pour chaque séance de traitement.
Votre protocole papier et dossier informatique sont ensuite transmis à l’unité de physique médicale.

 

➔ Physique/Dosimétrie :

la mise en œuvre d’une radiothérapie nécessite des calculs physiques /dosimétriques.
Le radiothérapeute et l’équipe de physique médicale (physiciens, dosimétriste) étudient la meilleure façon de vous traiter à partir des données anatomiques du scanner de centrage.
L’étude dosimétrique permet de délivrer la dose de rayons prescrite par le médecin dans la zone à traiter et de protéger au mieux les organes sains, et nécessite plusieurs étapes de vérification.
Une fois les calculs dosimétriques réalisés, contrôlés et validés par le radiothérapeute, une simulation de votre traitement appelée “contrôle qualité avant traitement” est réalisée et approuvée.

 

➔ Radiothérapie :

Généralement le traitement se réalise à raison d’une séance par jour, 5 jours par semaine.
Le nombre total de séances varie en fonction de la dose totale que l’oncologue-radiothérapeute vous aura prescrite ; ce nombre ne reflète en aucune manière l’importance de votre maladie, il est simplement adapté au type de tumeur à traiter.
La séance de traitement dure de 10 à 15 minutes et est totalement indolore.
Vous êtes pris en charge par deux manipulateurs, qui vous installent dans la même position que lors du scanner de centrage.
Des images de contrôle sont réalisées afin de vérifier le positionnement, le traitement est ensuite délivré.
La machine de traitement effectue des rotations autour de vous, sans vous toucher. Les rayons n’émettent aucune lumière et chaleur, et ne sont pas douloureux.
Lors des séances, vous êtes seul dans la salle, sous surveillances audio et vidéo. Vous pouvez communiquer avec les manipulateurs si vous ne vous sentez pas bien.
Le radiothérapeute vous recevra en consultation en cours de radiothérapie ou à votre demande, pour contrôler votre tolérance au traitement et à la fin de vos séances pour planifier les consultations de suivi et les traitements complémentaires si besoin.
Les examens radiologiques laissés après la consultation médicale ou le scanner de centrage sont à récupérer à la 1ère séance de traitement à l’accueil.
Pour les séances suivantes vous n’avez pas besoin de vos présenter au secrétariat car les salles d’attente pour la radiothérapie sont numérotées et signalées : Clinac 1 et Clinac 2 (pensez à vérifier sur votre planning) et équipées de caméra.

NOS ÉQUIPEMENTS

➔ Les traitements de radiothérapie

sont réalisés sur deux accélérateurs de particules de marque VARIAN (Clinac 2100 C), délivrant des rayonnements de haute énergie (photons et électrons) et dotés des derniers perfectionnements techniques.
Ils sont équipés :
– de collimateurs multilames (120 lames), pour les radiothérapies conformationnelles, à modulation d’intensité et stéréotaxiques
– d’une imagerie embarquée permettant le contrôle du positionnement du patient avant traitement
– d’un dispositif de dosimétrie in vivo afin de contrôler en temps réel la dose réellement délivrée au patient.

➔ Les calculs dosimétriques

sont réalisés à partir d’un système de planification des traitements TPS Eclipse de marque Varian.

➔ Les scanners de centrage

sont réalisés avec un scanner de type Toshiba AQUILION LB, doté d’un grand anneau spécialement adapté à la préparation des traitements de radiothérapie.

TECHNIQUES UTILISÉES

➔ La radiothérapie conformationnelle :

appelée aussi radiothérapie 3D (3 dimensions).
Grâce au scanner et au logiciel informatique de calculs (et éventuellement les autres examens radiologiques du patient : Petscan, IRM, Scanner), la zone à traiter est visualisée en trois dimensions : cela permet un ciblage plus précis du volume à irradier et de limiter au mieux la dose de rayons délivrée aux tissus sains avoisinant la tumeur.

 

➔ L’arcthérapie dynamique avec modulation d’intensité :

Cette technique permet de moduler la dose de rayonnements sur la surface du champ traité et de faire varier le débit de dose.
On peut ainsi délivrer un maximum de dose sur la zone à traiter et diminuer la dose reçue par les organes sains.
Elle a démontré son intérêt dans bon nombre d’indications cliniques en permettant de limiter significativement l’apparition d’effets secondaires indésirables.

 

➔ La radiothérapie stéréotaxique :

Cette technique de traitement permet de délivrer de fortes doses de rayonnements avec un nombre restreint de séances. Ce protocole s’applique généralement à des lésions pulmonaires, cérébrales, osseuses ou hépatiques de petite taille. L’utilisation d’une dose très élevée par séance impose une précision accrue : il vous sera proposé plusieurs rendez-vous de scanner de centrage afin de vérifier la reproductibilité à la fois de votre installation et d’évaluer avec plus de précision la mobilité tumorale.
Ces deux paramètres ont un rôle clef dans la réussite du traitement.
La séance est plus longue qu’une séance “classique” et nécessite la présence des deux manipulateurs ainsi que celle du médecin et celle du radiophysicien.

 

➔ La radiothérapie en respiration bloquée ou “Gating” ou radiothérapie asservie à la respiration :

Cette technique consiste à délivrer le rayonnement alors que le patient est en blocage volontaire de sa respiration (apnée de quelques secondes).
Ainsi les mouvements internes de respiration sont empêchés.
Cela permet de “fixer” la tumeur dans un volume plus réduit et donc de réduire le champ de traitement.
Cette technique est également particulièrement utilisée pour les traitements du sein gauche ; si votre anatomie montre un avantage à cette technique, elle vous sera proposée.
Le Gating implique des rendez-vous supplémentaires avant la mise en traitement : une phase d’apprentissage, avec un des manipulateurs du service, où le patient se familiarise avec le matériel et apprend à contrôler ses inspirations/apnées/expirations, puis un autre scanner de centrage réalisé dans ces conditions.
La respiration asservie implique une forte participation du patient.

 

➔ Le scanner 4D :

En complément des images 3D, notre scanner peut également réaliser des images 4D.
Grâce à une caméra infra-rouge, le scanner acquiert un “film” d’images : ceci permet d’évaluer les mouvements internes de la tumeur et d’adapter la technique de traitement et les contentions à utiliser pour traiter au plus près.
Le scanner 4D est utilisé essentiellement pour les tumeurs dites mobiles, situées dans les poumons ou l’abdomen.

➔ Photothérapie laser de basse énergie :

Le service de Tivoli Oncologie dispose d’un laser de basse Energie.
Cela consiste en une application de lumière basse énergie permettant d’augmenter la vitesse et la qualité de cicatrisation des tissus lésés par la radiothérapie.

 

La lumière de basse énergie agit sur la douleur et améliore la cicatrisation de la peau lésée ainsi que sur l’inflammation des mucites orales liées à la radiothérapie.
Chaque application dure 5 à 10 minutes et est complètement indolore.
On peut vous proposer des séances en systématique, 2 à 3 fois par semaine, ou en fonction des besoins, souvent en fin de radiothérapie.

LES LIVRETS D’ACCUEIL PAR ORGANE TRAITÉ

Livrets d’accueil par organe traité :

 

➔ RADIOTHERAPIE du SEIN : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE du PELVIS : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE du RECTUM avec CHIMIOTHERAPIE orale concomitante par XELODA : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE THORAX : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE de l’ESTOMAC, du CARDIA ou du PANCREAS : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE ORL : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE de l’ENCEPHALE : votre parcours et votre prise en charge dans le service
➔ RADIOTHERAPIE ANTALGIQUE : votre parcours et votre prise en charge dans le service

TÉLÉCHARGER LES LIVRETS